Thibaut Creppe – Les mots justes

Quand j’aurai passé l’âge de croire en ma bohème

Et que des jours ingrats feront mon habitude

Quand je serai blasé des nuits toujours les mêmes

Usé par l’insomnie et par la solitude

 

Quand je serai lassé de tous tes sortilèges

Que ta féminité ne me grisera plus

Comme autrefois tes yeux, ton visage et que sais-je

Distillaient ton mystère, ta liqueur de vertu

 

Il me restera les mots justes

 

Pour dévoiler la vie et l’aimer sans remords

Me souvenir de toi comme un païen adore

Accepter les horloges, et par les vers enfin

Ne plus t’aimer si fort mais t’aimer toujours bien

 

juste les mots

 

Thibaut Creppe

Comments

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit /  Bijwerken )

Google+ photo

Je reageert onder je Google+ account. Log uit /  Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit /  Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit /  Bijwerken )

Verbinden met %s